Conseil pratique

Octobre 2009 / Un petit bijou qui peut le sauver…

Que faire face à la détresse d’un animal égaré ? D’où vient-il ? A-t-il un maître ? Faut-il l’emmener ou le laisser mener ainsi sa route au risque qu’il se fasse renverser ?

S’il avait une médaille avec un numéro de téléphone gravé, il suffirait de passer un coup de fil ! Un simple coup de fil pour relier un animal perdu à son foyer… Au lieu de cela, dans le meilleur des cas, les pompiers récupèrent l’animal et le déposent à la fourrière.

  • NaturÔpoil vous conseille vivement une médaille si :

- votre animal est jeune et aventurier,
- il ne revient pas rapidement quand vous l’appelez,
- son instinct de chasseur lui fait tout oublier,

Chien de chasse avec une médaille

- il se révèle être un coureur de jupons,
- vous l’emmenez avec vous en déplacements,
- c’est un chat : s’il risque de se faire enfermer dans une cave ou un hall d’entrée…

  • NaturÔpoil vous propose différents modèles en métal nickelé :

Modèles de médailles en magasin

- médaille arrondie = 1,00 €TTC
- modèle petit Os = 3,00 €TTC
- modèle grand Os = 3,50 €TTC
(Tarifs en magasin, octobre 2009)
Au prix de la médaille, ajoutez 8,00€TTC pour la gravure d’un numéro de téléphone.

  • Autres informations qu’il est possible de graver (demandez un devis) :

- prénom de l’animal
- adresse complète
- n° de puce
- date de naissance
- …

Pour un petit « bijou » à quelques euros, vous offrez à votre compagnon à quatre pattes plus de liberté et plus de sécurité. Attention, ne soyez pas moins vigilant pour autant…

Septembre 2009 / Il était une fois les aoûtats…

En été, quel bonheur de fouler pieds nus la pelouse fraîchement tondue ! Quel bonheur aussi pour votre chien de s’y rouler joyeusement ! Et quel bonheur au final pour les aoûtats !

  • C’est quoi un aoûtat ?

Les aoûtats sont des acariens, comme les tiques ! Les larves apparaissent en août, d’où leur nom…Quelle que soit la région de France, l’aoûtat vit dans les jardins et dans les champs. Ce minuscule parasite se fixe à la peau des chiens et des chats et se nourrit de leur sang. Puis, il se détache et tombe au sol…Laissant derrière lui de vilaines petites plaies. Et on peut dire qu’il ne fait pas dans la dentelle ! Après avoir planté ses crochets dans l’épiderme de l’animal, il déverse dans la blessure une substance acide qui dissout les tissus touchés. Il suce ensuite le mélange nutritif obtenu !



  • Comment les repérer ?

En suçant le sang de votre compagnon, l’aoûtat prend une coloration orange caractéristique. Paresseux, il profite des endroits où la peau est fine et s’y loge confortablement. Son lieu préféré : entre les doigts ! Mais aussi sous les aisselles, à l’entrée des oreilles, sur les testicules…
Si votre animal se lèche, voire se mordille, souvent à ces endroits : vérifier si vous n’y trouvez pas des « petits grains orange », les aoûtats donc…

La photo ci-dessous vous montre comment les dénicher :


Au zoom, on distingue une colonie d'aoûtats !


  • En septembre, faites un bilan et traitez si besoin, il n’est pas trop tard !

Tous les insecticides sont efficaces contre les aoûtats. Le collier insecticide et la pipette de type Frontline auront malgré tout du mal à protéger jusqu’au bout de la plupart des pattes, même les plus courtes ! Le spray insecticide permet une répartition mieux ciblée. Quant au pulvérisateur insecticide, son jet précis reste au final la méthode la plus efficace. Attention toutefois que l’animal ne lèche pas le produit dans les minutes qui suivent le traitement.

Disponible à NaturÔpoil :
Pulvérisateur insecticide à la Perméthrine (uniquement pour les chiens, idéal contre tous les parasites externes, 250ml) = 16,90 € TTC (tarif août 2009).

Août 2009 / Quelques précautions au bord de la mer

Vous partez cet été à la mer avec votre toutou ? NaturÔpoil a quelques conseils à vous donner…

  • Coup de chaleur !

Les professionnels animaliers et les médias ont beau le répéter : ne jamais laisser son animal dans la voiture par temps ensoleillé ! Chaque année, des animaux meurent enfermés ainsi…

Au moment d’aller déjeuner au restaurant, vous avez garé la voiture à l’ombre et vous y avez laissé toutou au calme pour une heure. Seulement, vous n’aviez pas pensé que le service au restaurant serait aussi long et que la température dans la voiture serait fatale à votre compagnon… Le filet d’air qu’il a cherché du bout de sa truffe par la fenêtre entrouverte n’aura servi à rien…Ses pattes ensanglantées qu’il a épuisées pour tenter de sortir ne vous permettra pas de cacher la vérité aux enfants…Trop tard.

C’est dit. Soyez plus que vigilant ! De même, ne laissez pas votre animal au soleil sur la plage… Malgré ces conseils, en cas de coup de chaud : enroulez votre animal dans une serviette mouillée et foncez chez le vétérinaire.


  • Au voleur !

En vacances, on relâche la pression et des personnes mal attentionnées en profitent. Gardez toujours un œil sur votre animal…Il est si facile de voler un petit chien en le détachant du pied du parasol pendant votre baignade !

  • Aïe ça pique !

Après une baignade en mer, il est impératif de rincer à l’eau claire votre chien. Insistez bien sur les pattes. Des coussinets abîmés, mêmes légèrement, deviennent vite insupportables pour votre animal s’il les a mis dans la mer, voire simplement sur le sable !


  • Ne dévalorisez pas nos amis les chiens !

Renseignez-vous auprès des offices du tourisme pour connaître les plages (et horaires !) où votre chien est toléré. Sur les plages et parkings, tenez-le en laisse et munissez-vous de sachets pour ramasser ses déjections (à jeter dans les poubelles !).
NaturÔpoil vous facilite le travail en vous proposant une petite housse à sachets qui s’accroche à la laisse de votre chien (5,00 € TTC la housse rechargeable + 8 sachets, tarif Juillet 2009).

  • Un dernier conseil

Ne laissez pas votre chien boire l’eau de mer ! L’eau salée agresse l’appareil digestif et risque de lui causer des problèmes. Ayez toujours avec vous une gamelle et de l’eau fraîche pour le chien.