Conseil pratique

Août 2009 / Quelques précautions au bord de la mer

Vous partez cet été à la mer avec votre toutou ? NaturÔpoil a quelques conseils à vous donner…

  • Coup de chaleur !

Les professionnels animaliers et les médias ont beau le répéter : ne jamais laisser son animal dans la voiture par temps ensoleillé ! Chaque année, des animaux meurent enfermés ainsi…

Au moment d’aller déjeuner au restaurant, vous avez garé la voiture à l’ombre et vous y avez laissé toutou au calme pour une heure. Seulement, vous n’aviez pas pensé que le service au restaurant serait aussi long et que la température dans la voiture serait fatale à votre compagnon… Le filet d’air qu’il a cherché du bout de sa truffe par la fenêtre entrouverte n’aura servi à rien…Ses pattes ensanglantées qu’il a épuisées pour tenter de sortir ne vous permettra pas de cacher la vérité aux enfants…Trop tard.

C’est dit. Soyez plus que vigilant ! De même, ne laissez pas votre animal au soleil sur la plage… Malgré ces conseils, en cas de coup de chaud : enroulez votre animal dans une serviette mouillée et foncez chez le vétérinaire.


  • Au voleur !

En vacances, on relâche la pression et des personnes mal attentionnées en profitent. Gardez toujours un œil sur votre animal…Il est si facile de voler un petit chien en le détachant du pied du parasol pendant votre baignade !

  • Aïe ça pique !

Après une baignade en mer, il est impératif de rincer à l’eau claire votre chien. Insistez bien sur les pattes. Des coussinets abîmés, mêmes légèrement, deviennent vite insupportables pour votre animal s’il les a mis dans la mer, voire simplement sur le sable !


  • Ne dévalorisez pas nos amis les chiens !

Renseignez-vous auprès des offices du tourisme pour connaître les plages (et horaires !) où votre chien est toléré. Sur les plages et parkings, tenez-le en laisse et munissez-vous de sachets pour ramasser ses déjections (à jeter dans les poubelles !).
NaturÔpoil vous facilite le travail en vous proposant une petite housse à sachets qui s’accroche à la laisse de votre chien (5,00 € TTC la housse rechargeable + 8 sachets, tarif Juillet 2009).

  • Un dernier conseil

Ne laissez pas votre chien boire l’eau de mer ! L’eau salée agresse l’appareil digestif et risque de lui causer des problèmes. Ayez toujours avec vous une gamelle et de l’eau fraîche pour le chien.

Juillet 2009 / Comment réagir avec votre chien face à sa peur des bruits violents ?

Soudain, vous entendez un feu d’artifice non loin, un pétard lancé dans la rue, un coup de tonnerre ou encore un coup de fusil…Vous savez tout de suite de quoi il s’agit. Mais il y a des phénomènes naturels et des bruits de fête ou de chasse qui affolent naturellement les chiens.


Tremblements, raideurs, yeux de chien malheureux, chute de poils, oreilles couchées en arrière…les signaux de stress de votre compagnon sont multiples.

* A éviter :

En pareille situation, ne faites surtout pas l’erreur classique mais ô combien dommageable pour votre chien de le rassurer en le caressant, en le prenant dans vos bras, en lui disant « c’est rien »…

En adoptant ce comportement, que pensez-vous que votre animal comprenne ? La caresse n’est-elle pas une récompense, un moyen de féliciter ? En le prenant dans vos bras, n’êtes-vous pas en train de l’alerter : « attention ! il y a un bien danger » ? En lui disant « c’est rien », qui sonne comme « c’est bien », ne risque-t-il pas de mal l’interpréter ?

* Conseils :

Tachez de faire comme si de rien n’était, allez même jusqu’à jouer avec lui pour faire diversion, parlez lui sur un ton banal voire enjoué…


Sortez sa friandise préférée et donnez-lui après lui avoir demandé un « assis », un « couché » ou ce que vous voulez ! Mais attention : ne récompensez pas votre chien sans lui avoir demandé quelque chose au préalable ! Il ne faudrait pas qu’il assimile « j’ai peur, mon maître me récompense, c’est donc bien d’avoir peur »…

Si votre animal est vraiment très anxieux et agité, n’hésitez pas à venir demander conseils au magasin.

Juin 2009 / Protégez intelligemment votre animal pendant vos voyages !

Comment votre animal voyage-t-il en voiture ? A-t-il droit à autant de sécurité que vous, que vos enfants ? Qu’avez-vous prévu pour lui en cas d’accident ?

  • En voiture, en cas de choc brutal, si l’animal n’est pas en cage ou attaché, il risque d’être projeté violemment, de s’échapper loin du lieu du traumatisme, de mordre s’il est blessé, de créer un autre accident s’il divague…Tous ces risques entraînent en général une issue bien malheureuse…
  • Et s’il fait chaud ? Ouvrez-vous votre fenêtre, au risque que le chien passe la tête et attrape une infection aux oreilles ou aux yeux ? Ou pire, qu’il bascule par la fenêtre ?
  • Et au moment d’ouvrir le coffre ou la porte de la voiture, reste-t-il sagement assis sans risquer d’aller sur la route ?

 Cage T7, cage pour très grand chien

La solution la plus sûre : la CAGE de TRANSPORT, voire le harnais spécial de sécurité.

A NaturÔpoil, les cages de transport ont un excellent rapport qualité/prix, parce que la sécurité de vos compagnons est essentielle ! Elles ont la norme IATA pour les transports aériens. Elles sont faciles à nettoyer, à monter ou à démonter, à déplacer et elles sont garanties 6 mois.

Cage T4, cage pour chien de taille moyenne

Conseils :

- Des roues sont disponibles (en supplément) pour déplacer sans effort la cage en expo, à l’aéroport…
- A la maison, vous pouvez utiliser la cage de transport comme une niche. En votre absence, votre chien y sera tranquille. Fini les problèmes de destruction !
- La nuit, y mettre votre chiot peut l’aider à devenir propre plus rapidement.
- Attention au choix de la cage ! Son système de fermeture, la matière de sa coque et ses aérations doivent être de qualité pour offrir confort ET sécurité.
- Attachez la cage à votre véhicule pour lui éviter de glisser dans les virages ou d’être projetée en cas de freinage brutal.
- Collez à l’arrière de votre véhicule un autocollant « Animal à bord » (disponible à NaturÔpoil). En cas d’accident, les secouristes savent qu’ils doivent retrouver un animal. Pour faciliter leur travail, ayez dans votre portefeuilles un moyen d’identification de l’animal (numéro de tatouage / puce ou même une photo).