Axou, Epagneul Français

Axou, j'ai compris bien des choses ces 13 mois passés ensemble. La vie ne fait jamais de cadeau ! Même à un adorable chiot, doux, câlin, obéissant. Te perdre comme ça lors d'une opération chirurgicale de « dernière chance » a été très difficile pour moi à accepter. Peut-on s'y résoudre en fin compte ?

Je me rappellerai toute ma vie de ton regard, chez le vétérinaire, avant de tourner dans ce foutu couloir. J'ai été si seule ensuite. Seule avec mes projets qui ne rimaient plus à rien, avec mes angoisses et ma culpabilité qui me rongeaient. Heureusement, mon chemin a croisé celui d'Abou et Vikie, et petit à petit, la blessure s'est refermée tant bien que mal.

Merci Axou de m'avoir donné autant en aussi peu de temps. Je te porterai toujours là contre moi, la preuve étant que reparler de toi ravive ma blessure qui ne cicatrisera jamais.

Caroline

(Juin 2008)